Assemblée Générale Extraordinaire du 25/01

Compte rendu de l'Assemblée Générale Extraordinaire du 25 janvier 2011

            Las d’attendre la reprise des travaux arrêtés depuis deux années, les membres du Collectif pour le contournement se sont réunis en  Assemblée Générale le 25 janvier 2011. Cette réunion avait pour ordre du jour la finalisation d’un tract. Il devait être largement diffusé et aboutir à une action afin d’exprimer leur impatience de voir la reprise du chantier du contournement.

 

            Or, événement : les travaux ont repris le 24 janvier 2011. Chez les adhérents, cette reprise, tant attendue, apporte un grand espoir de voir aboutir enfin la réalisation de ce contournement.

            En conséquence les adhérents ont décidé de ne pas diffuser le tract

            La volonté des élus du Conseil Général de réaliser ce projet ne semble plus être mise en doute.

 

           Dans leur déclaration du 24 janvier 2011  (cliquez pour lire cette déclaration)  nos élus nous ont dicté notre « feuille de route » pour l’année à venir :

 

              -Janvier et février 2011 : création des pistes de chantier, arrêt des travaux de fin février à mi-avril. (reproduction de la lamproie, nidification des oiseaux)

              -Courant avril 2011 à mars 2012:

                                    - Construction des ponts sur la Mare.

                                    - Etude naturaliste : inventaire faune et flore.

                                    - Finalisation des études techniques et consultation des entreprises pour les terrassements et les chaussées.

              -Printemps 2012 à printemps 2013 :Réalisation des terrassements  

              -2013 : Réalisation des chaussées et ouverture en fin d’année.

 

           Les adhérents n'accepterons plus de nouveaux retards et sont prêts, en cas d'interruption anormale du chantier, à mener une action publique de grande ampleur. 

                   Ils comprennent les précautions, la nécessité de respecter textes et lois en vigueur ; en revanche, ils ne peuvent accepter plus longtemps que la sécurité des Marcellinois et autres usagers passent au second plan dans le processus de décision pour le contournement de leur commune.

            Chaque jour qui passe est un jour de trop si jamais le pire venait à arriver.





 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×